Protocole plus précis.

Nous nous sommes demandés si un champ peut en contaminer un autre. Nous avons donc décidé de semer du maïs dans notre lycée mais ce n’est pas si facile que ça en a l’air.

Il faut trouver du maïs jaune et du maïs blanc dont on est sûr qu’il est génétiquement homogène (vérifier mot). Notre limite est notre maïs blanc, nous avons 500 graines, le jaune est en quantité suffisante. Cette quantité semble suffisante pour réaliser une étude statistique, mais il n’en faut pas trop pour que l’on puisse récolter toutes les données : plus de 600 graines sont plantées.

Déterminer la distance entre chaque futur pied de mais (Avec nos calculs on a vu que 80 cm entre chaque graine étaient beaucoup trop et que 40 cm semblaient plus convenables mais le chercheur qui a accepté de nous aider nous a plutôt conseillé de les planter tous les 20 cm afin d’éviter le tallage.)

Nous avons laissé 80 cm entre chaque rangée afin de pouvoir biner et arroser.

En espaçant ainsi nos graines nous avions besoin d’environ 30 m, comme nous avons réduit l’espacement à 20 cm, nous avons diminué notre zone d’ensemencement par 2. Mais le travail était fait.

champ départV2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s