Modélisation : utilisation de courbe obtenue dans des documents. (1)

Nos expériences nous ont apporté que les substituts du pollen sont moins nombreux lorsque l’on s’éloigne de la source.

La décroissance obtenue lors de l’expérience polystyrène ressemble à nos lectures, mais notre modélisation du vent, par un ventilateur ou un élément plus puissant n’est pas cohérente. Le flux d’aire créé ne porte pas sur une distance assez grande. Cela ne correspond pas à ce que nous voyons lorsque nous lâchons une bille de polystyrène dehors.

Nous allons utiliser les données de :

Pollinisation inter-parcellaire chez le maïs : analyse et coupage des processus conditionnant la présence du pollen viable en fonction de la distance à la source Alexis Marceau p 104

cropped-mac3afs-2.png

Nous allons essayer de modéliser la dispersion du grain de pollen Nous avons fleurs mâles et femelles Vent  orienté sud-ouest, nord est (de gauche à droite sur notre dessin) Le grain de pollen qui arrive ou pas sur la fleur femelle.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s