Vidéo du programme en C. Seconde évolution

A gauche les grains de pollen sont émis par l’inflorescence mâle. On fait varier l’angle de vent par rapport à l’horizontal. http://www.dailymotion.com/video/x2ma7su

Publicités

Modélisation algobox

Nous avons refait le programme de lancers de 1000 000 grains de pollen en faisant varier l’angle de départ du pollen de -45° à +45° au lieu de -90° à 90°

Il faut donc refaire les calculs du nombre de grains de pollen arrivant sur nos maïs blancs.

Nous ferons cela mardi pour le concours faites de la science de jeudi. 🙂

Voici les résultats du nombre de grains de pollens arrivant sur une fleur femelle en fonction de la distance à la source. La source étant un pied jaune.

45° 90°
439 1029
245 537
161 331
141 266
120 207
108 175
100 145
94 123
85 104
79 90
75 76
73 66
71 57
67 52
64 46
61 42
57 37
53 34
50 32
48 29
43 27
39 25
34 22
30 19
25 17
22 15
20 14
19 13
18 12
17 12
16 11
15 11
14 10
14 10
14 9
12 8
10 7
9 7
8 6
8 5
7 6
7 6
7 5
7 5
7 4
6 4
6 4
5 4

Résultats

Nous avons appliqué la méthodologie du post :

Modélisation : utilisation de courbe obtenue dans des documents

avec comme nouvelle hypothèse : la fécondation a lieu dans 50% des cas. Nous connaissons la position de nos plants, les uns par rapport aux autres. Nos résultats sont les suivants : Les séries 1 à 4 correspondent à nos modèles, les séries 5 à 8 à nos relevés sur le terrain du 17 octobre 2014.

compraisonjaune

Modélisation : utilisation de courbe obtenue dans des documents. (4)

On prend comme source la fleur mâle située au centre repérée par C21

On lit le nombre de grains de pollen émis à 2,80 m soit 0.71

Dans cette parcelle il y a donc 710000 grains de pollen.

L’aire de la parcelle est (320+300)*20/2=6400cm2

On remplit notre zone de fleurs femelles virtuelles.

Il y en a 6400/5 soit 1280

Chaque fleur virtuelle reçoit 710000/1280 soit environ 550 grains de pollen.

Donc les fleurs F1, G1, H1, I1, J1 reçoivent 550 grains de pollen de C21

Maintenant appliquons cela à plusieurs fleurs 🙂

Modélisation : utilisation de courbe obtenue dans des documents. (3)

Utilisation des résultats.

On suppose que le vent n’est dirigé que dans le sens sud ouest, nord est.( et que notre courbe est juste 🙂 )

Le pollen est émis sur un secteur circulaire de 60°

On va séparer le secteur circulaire en un triangle et des trapèzes. (Afin de ne pas être dérangé par pi) On supposera que sur chacune de ces zones, les grains de pollen sont répartis uniformément.

On veut déterminer la quantité de grains de pollen que reçoit chaque fleur femelle en fonction de sa position dans le champ. On suppose que chaque plant de maïs a une fleur femelle dont la zone réceptrice est de 5 cm2.

Nous allons remplir nos zones de fleurs virtuelles et nous saurons combien de grains de pollen reçoit chaque fleur de la zone.

courbe modelder2

Modélisation : utilisation de courbe obtenue dans des documents. (2)

On réalise la courbe ci-dessous, à partir du document précédent, qui nous permet de déterminer environ la quantité de grains de pollen libérée par une fleur mâle. Nous allons travailler sur une fleur mâle. Nous généraliserons après. courbe modelderL’aire sous la courbe est 6,77 u soit environ 10. Cela correspond au nombre de grains de pollen détecté par rapport à la source. Chaque fleur mâle libère ( Predicting maize pollen production using tassel morphological characteristics Benoît Ricci, Hervé Monod, Daniel Guérin, Antoine Messéan, Clarisse Maton, Benjamin Balique, Frédérique Angevin) 10^6 grains de pollen, nous allons considérer que toutes les fleurs libèrent leurs g de p en même temps. Il faut donc multiplier les résultats de notre lecture graphique par 10^5.